Présentation du SAMU

Présentation

Le SAMU 03 est sans doute un acquis pour la région et pour le pays dans le domaine de la médecine d'urgence. Fortement inspiré du systeme français, il s'active continuellement à développer son action de prise en charge médicalisée pré–hospitaliere conformément aux dernieres recommandations scientifiques internationales.

La régulation médicale a fait ses preuves dans les pays qui la pratiquent pour la prise en charge pré-hospitaliere des urgences médicales.

Le SAMU 03 oeuvre également à accompagner l'évolution de sa discipline dans le monde par des contacts fréquents avec ses pairs, à promouvoir les activités scientifiques de formation en médecine d'urgence et à favoriser et participer à la création de structures similaires dans les autres régions du pays. Aujourd'hui dans son domaine, le SAMU 03 est à la pointe de la médecine d'urgence, le CESU, véritable “école du SAMU ”, est entrain de devenir, au fil des années, un centre référent qui forgera l'Aide Médicale Urgente de demain.

Brin d'histoire

CREATION DU SAMU 03

 

Le SAMU 03 – TUNISIE, créé en MARS 1994, constitue incontestablement un apport de taille dans la vie de la région. Il est ainsi entré dans les habitudes de la population et fait désormais partie du paysage quotidien. Mais quelle est donc l’historique de ce service ?

 

Une idée !

 

La perspective de la création de ce service est née presque par hasard de discussions à bâtons rompus entre un jeune médecin tunisien en stage au SAMU 92 et les Docteurs PASTEYE et LANATA, responsables du SAMU des Hauts de Seine (France) à la fin de l’année 1992. Le SAMU 92 connait bien le SAMU de TUNIS (Ils ont été par la suite jumelés).

Alors pourquoi pas un SAMU dans la région du Centre-Est (SOUSSE, MONASTIR, MAHDIA) troisième région du pays, industrialisée, touristique, portuaire, aéroportuaire, etc… ?

 

Un Concept !

 

La conception de ce futur SAMU allait être fortement inspirée du modèle français. Les fondateurs ont en effet fait leurs écoles aux SAMU 92, SAMU 93, SMUR de province ainsi que leurs études de médecine d’urgence et de catastrophe auprès des SAMU 75, SAMU 93, SAMU 94.

Le produit final serait donc naturellement le fruit de ces différentes expériences et qui appartiennent, somme toutes, à la même école. Il s’inscrirait donc dans la lignée des idées des pionniers de cette discipline que sont les docteurs SICARD, CARA, LARENG, ROBERT, LARCAN, ainsi que celles de leurs nombreux et éminents successeurs.

 

Passage à l’acte !

 

L’idée ayant germé, il fallait lui trouver les supports moraux et matériels dans le champ où elle devait s’implanter. La crainte concernait surtout le côté matériel puisqu’une telle réalisation coûterait cher surtout si (et c’était le cas) on voulait lui donner la forme la plus complète, la plus à jour, et ce le plus rapidement possible. Cela risquait de ne pas constituer chez nous une priorité de santé publique. Il fallait donc trouver des sources de financements extra-publiques.

Et naquit donc l’idée d’une O.N.G qui constituerait un soutien à cette action. Allait-il y avoir des donateurs convaincus ? Réussira-t-on à recueillir suffisamment de participations bénévoles pour réaliser le projet ? Mais encore fallait-il avoir l’approbation des autorités pour la création de ce service public ? Le projet a donc été soumis à Monsieur le président de la république qui lui a tout de suite apporté sa précieuse caution morale. Mieux encore, il en a en outre tenu à apporter une contribution matérielle en faisant don d’une ambulance de réanimation « dernier cri ».

C’est d’ailleurs à ce jour le don le plus important dans le cadre de ce projet. Monsieur le ministre de la santé a donné son aval et encouragé, et ceci a ensuite fait boule de neige.

 

L’A.DE.F.S.UR !

 

 

 

 

L’ADEFSUR (Association pour le Développement et la formation aux secours d’Urgence), créée à cet effet, a constitué l’interface entre les donateurs et ce service public.

Les réponses à nos requêtes ont dépassé nos attentes et fait croître nos ambitions. C’est ainsi que le SAMU a démarré d’emblée avec 3 SMUR et qu’un bâtiment définitif a été mis en chantier (3 niveux, 1000 m2 couverts) pour abriter le SAMU et le SMUR Sahloul, toujours par l’ADEFSUR et avec la contribution du Ministère de la santé.

Le 25 juillet 1995, il est inauguré par M. le Premier Ministre.

 

Activités du SAMU 03

1. Secours au quotidien:

Le SAMU 03 couvre actuellement les gouvernorats de Sousse, Monastir, Kairouan et Mahdia et régule cinq SMUR : Sahloul, Farhat Hached, Monastir, Kairouan et Mahdia. La régulation médicale se base en premier sur des PARM (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) qui reçoivent l'appel et effectuent un premier tri pour décéler un besoin d'aide urgente qu'ils transmettent au médecin régulateur après avoir noté les coordonnées de l'appelant et son numéro. Les PARM peuvent en outre donner au besoin les informations qui relèvent de leurs compétences (Pharmacie de garde...). Ils collaborent ensuite à toutes les opérations de régulation sous la responsabilité du médecin régulateur et participent aussi au secrétariat propre à l'aide médicale urgente. Le médecin régulateur gère tous les moyens à la disposition du SAMU et est chargé de donner la réponse la mieux adaptée à tout appel d'urgence santé. Il dispose pour cela des équipes SMUR disponibles 24h/24h. Par ailleurs, il peut, selon l'urgence, l'état du patient et/ou la disponibilité de ses moyens engager les ambulances de catégorie B de la région, les ambulances de la protection civile, l'envoi d'un médecin privé ou prodiguer un conseil ou un renseignement.

 

2. Couverture sanitaire:

Il s’agit d’une activité accessoire. Cette prestation se fait lors des manifestations internationales politiques ou des manifestations sportives.

3. Gestion des situations de crise:

Le SAMU 03 représente l’organisme qui est chargé de la gestion médicale des situations de crise (ou situation de catastrophe) impliquant un grand nombre de victimes et/ou des situations à potentiel de gravité ou à potentiel de risque (Accident chimique, attentat...). Cette gestion est coordonnée avec la protection civile et la police, chacun s’activant de son côté et dans une direction unique. Le SAMU désigne le directeur des soins médicaux et c’est ce dernier qui décide des moyens médicaux à mobiliser pour la gestion de la situation en question et de la prise en charge des victimes (quel malade prioriser, les soins à prodiguer sur place puis le vecteur de transport et la destination optimales…).

4. Formation en soins d'urgence: rôle du CESU 03

SAMU et SMUR sont des structures qui mettent des moyens importants, humains et matériels, en œuvre pour répondre aux attentes de la population en matière d’urgence. Soucieuse de sa qualité de réponse donnée, et depuis le début de fonctionnement du SAMU en 1994, la formation était constante et régulière. Le 7 Octobre 1996, le CESU (centre d’enseignement des soins d’urgence) est crée en collaboration avec le SAMU 93 «Seine-Saint-Denis » (Bobigny-France). Il s’agit d’un centre pilote d’enseignement sous la tutelle : pédagogique du SAMU et administrative et financière du CHU Sahloul. Le CESU possède actuellement son propre local et dispose, à côté du matériel classique de formation, de matériel de simulation afin de privilégier une pédagogie active.

Plusieurs formations sont dispensées au CESU 03, nous citons à titre indicatif :

  • La formation initiale des ambulanciers

  • La formation initiale des P.A.R.M (permanenciers auxiliaires de régulation médicale

  • Participation à la formation des élèves techniciens supérieurs et élèves infirmiers

  • Adaptation à l’emploi (personnel de l’Aide médicale urgente)

  • Formation aux premiers secours de base

  • Formation de formateur (monitorat aux premiers secours)

  • Formations attestées par l’European Rescusitaion Council en réanimation cardio-pulmonaire (BLS-AED, ILS, EPILS, ALS, EPLS, GIC)

  • Enseignement post-universitaire (dans le cadre de la formation des résidents en médecine d’urgence en collaboration avec le collège national de médecine d’urgence)

  • Formation post-universitaire (dans le cadre des médecins urgentistes de la région, en collaboration avec la direction régionale de la santé)

  • Actualisation des connaissances par l’organisation de journées de formation des différents intervenants de l’urgence en pré et en intra-hospitalier.

 

5. Activités scientifiques:

Le SAMU 03 est le service des urgences pré-hospitalières de la région du Centre-Est. Actuellement, il regroupe plusieurs hospitalo-universitaires en médecine d’urgence (1 Professeur agrégé et 4 assistants hospitalo-universitaires). Leur mission, en dehors d’assurer l’activité de soins quotidienne, est d’encadrer les internes et résidents du service, d’élaborer des protocoles de prise en charge, d’encadrer des thèses de doctorat en médecine et de faire des travaux en vue de publications scientifiques.

 

 

 

 

L'équipe

Médecin Responsable :
Dr Naoufel CHEBILI

Pr. Agrégé :
Dr Mohamed Néjib KAROUI

Assistants Hosp-Univ
Dr Majdi OMRI
Dr Hajer KRAIEM
Dr Mohamed Aymen JAOUADI

Médecins plein temps
Dr Mounir NAIJA
Surveillant
Mr Sami AMMAR

Secrétaire
Mme Besma HAJ SALAH

Services Mobiles d’Urgence et de Réanimation (SMUR)
Smur Hached
Chef de Service
Pr Ag. Mehdi METHAMEM
Smur Monastir
Chef de Service
Pr Semir NOUIRA
Coordinateur
Dr Ouahid BOUIDA
Smur Mahdia – El Jem
Chef de Service
Pr. Ag. Soudeni MARGHLI
Smur Kairouan
Coordinateur
Dr Chafiaa BOUHAMED

Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence CESU 03
Coordinateur
Mr Mourad ZAGHDANE
Secrétaire
Mr Houssem AYARI